Chaque année, depuis plus de 50 ans a lieu en Janvier le Consumer Electronic Show (CES). Le plus grand salon de l’électronique de loisir, de l’informatique, d’internet et des télécoms (wikipedia) où de nombreuses innovations sont attendues et annoncées. Cette année, c’est plus de 4400 exposants et 180 000 visiteurs, dont Ineat qui accompagne une délégation française venue en force.

Jour 1

Aujourd’hui avait donc lieu l’ouverture au grand public et aux visiteurs (hors media et exposant). Après une keynote d’ouverture de LG la veille, qui nous a laissé quelque peu sur notre faim, nous avions hâte de découvrir le premier centre d’exposition le Tech West.

Le CES est à l’image de la ville qui l’accueille : démesuré. Les allées sont interminables, les grands groupes y côtoient des startups, de véritables bijoux de technologies partagent l’affiche avec des objets improbables.

Dans les lignes qui suivent, vous trouverez un petit résumé (non exhaustif) à chaud de la visite du jour. Ce petit classement des bonnes surprises est donc subjectif et sera enrichi dans les jours qui viennent, car difficile de tout faire en une seule fois, tant il y a d’exposants et de visiteurs qui accaparent parfois les professionnels du secteur, nous forçant à faire un détour.

Regardez cette vidéo, nous n’y parcourons qu’une toute petite partie de l’étage :

Nous avons donc commencé par le plateau réservé aux objets du sport, de la sécurité, de la santé et de la maison connectée.

C’est la startup Qus qui ouvre le bal ou plutôt la course. En effet, c’est un capteur intégré au textile du sportif. Packaging, stand et démonstration sont très pro pour la start up qui annonce une commercialisation à la fin du printemps. Même si le concept n’est pas nouveau, la promesse de la performance et de la qualité de la mesure en font une véritable innovation. Nous nous en rendrons compte plus tard, certains produits ne sont pas « nouveaux », mais tout y est amélioré (mesure, batterie, soft embarqué, application…), ce qui en fait de véritables compagnons du quotidien.

Ensuite, nous visitons et testons les stands de plusieurs sociétés basées sur la simulation de sport et c’est assez bluffant : jouer au tennis, au golf et au baseball. Vous êtes face à un écran, avec une image (rétroprojecteur au plafond) et vos interactions avec la balle sont fidèlement retranscrites à l’écran, mais surtout analysés, filmées et mesurées en temps réel !

 

La démonstration de la société Bot Boxer est elle aussi impressionnante, des capteurs vidéo filment et anticipent vos mouvements, ordonnant à un mécanisme de mouvoir le sac de frappe et d’esquiver vos coups. La rapidité à laquelle le mouvement est capté, analysé et celle à laquelle le mécanisme déplace le sac est parfaite. Même les plus sportifs des testeurs se font avoir ! La machine peut être configurée et ainsi vous réussirez à la toucher. Nous n’aurons pas tous les détails aux questions techniques que nous nous posons, mais ça nous a donné envie de mettre les gants !

 

Toujours dans le sport, sense arena vous permet de tester le hockey sans glace ! Muni d’un casque de réalité augmentée et d’une crosse de hockey avec capteur, vous enfilez un casque HTC vive et démarrez votre pc pour lancer la simulation. Vous aurez besoin d’une machine de guerre pour faire tourner le software, mais les testeurs présents avaient l’air ravis de la qualité de la vidéo temps réel et des interactions.

 

Plus loin nous découvrons Icaros, qui permet comme son nom l’indique de voler tout en restant au sol, pas de test pour nous, mais la solution a l’air bien efficace.

Nous vous passons les détails de tous les stands dédiés au sport et aux montres connectés, les précurseurs du marchés sont voisins des nouvelle marques chinoises qui promettent des objets de qualité avec un design qui devient vraiment très soigné. Quid de la qualité au quotidien ? Nous ne le saurons pas tout de suite.

Suite à cet espace dédié au sport et à la santé (ou nous avons pu aussi voir des moniteurs pour chambre de bébé et même avant ça sur le ventre de maman !). C’est assez terrifiant de tout mesurer et analyser… mais il y a une véritable demande. Les consommateurs veulent tout savoir à chaque instant. Devenons nous esclave de l’obsession de la mesure, de la performance ? Ou ces technologies vont tout simplement permettre à l’Homme de mieux se connaitre et de mieux vivre ? Honnêtement à ce moment là nous avons déjà suffisamment mal aux pieds pour philosopher ;-).

Plus loin, nous découvrons un stand Icare (à ne pas confondre avec Icaros) et somme restés perplexes : 149€ la bague désignée par Stark qui a l’air de se résumer en une puce NFC qui vous permet de payer (et bientôt de déverrouiller une voiture, une porte…).

L’accent est mis sur le design, la quête de la perfection et la simplicité de l’objet… Véritable révolution ou gadget bien marketé… ce n’est pas le seul objet du salon dans ce genre, l’avenir nous dira si les ventes d’Icare « décolleront ».

Plus loin, les stands dédiés aux enfants ont été un véritable coup de coeur. L’électronique est de plus en plus accessible et la tendance semble de plus en plus être à l’apprentissage du développement aux enfants. La startup coréenne Luxrobo nous a fait une démonstration bluffante de blocs qui se connectent magnétiquement et permettent de nombreux input/ouput (son, lumière, température…).

Une application tablette (Modi studio) détecte en temps réel les assemblages et permet à l’enfant de coder un grand nombre de scénarios (if/else, loop…). On peut donc créer son automate qui va réaliser plein d’actions. La startup cherche des distributeurs en Europe et en France. Personnellement, je serai prêt à en acheter pour jouer avec les enfants.

Nous sommes ensuite allés voir les stands des maisons connectées ou le saint Graal semble être d’avoir le tag « works with Alexa and Google and Homekit »… Beaucoup d’exposants proposent les mêmes caméras de surveillance, sonnettes, serrures… la encore on va axer sur les performances, la longévité des batteries, les interropérabilités… Tout le monde n’est pas au même niveau, certains produits sont irréprochables, d’autres font un peu plus « cheap »…

Le stand de nos amis de la Poste proposent une multitude de services, montrant que Digiposte et son ecosystème de startup se positionnent en véritable compagnon dans la vie de tous les jours et dans des démarches variées comme la mobilité, le service à la personne, le médical même (avec le Yoga des yeux). Un véritable virage pour cette entreprise, amorcé il y déjà quelques temps, mais qui se confirme d’année en année.

Digiposte l’application qui simplifie votre vie administrative

Digiposte est une application ( en cours de développement ) permettant de stocker vos documents administratifs sur une plateforme sécurisée. Afin de simplifier la gestion documentaire, la Poste travaille sur un ensemble de partenaire permettant de synchroniser automatiquement les documents de vos différents services administratifs directement sur vos espaces de stockage.

 

Somfy avait cette année un énorme stand où toutes leurs technologies était présentée. Trois choses importantes à retenir niveau technique :

Une Box Zigbee 3, qui n’est disponible que pour le marché nord américain pour le moment.

Des têtes thermostatiques, qui existent déjà chez les concurrents depuis un moment (un photographe du CES nous a d’ailleurs demandé d’en discuter pour faire une photo, dommage nous ne l’avons pas récupéré).

Des petits modules qui vont permettre de rendre connecté ce qui ne l’est pas. Moteur de volet, luminaire… c’est ça qui est intéressant dans le marché de la domotique : pouvoir équiper sa maison à bas coût et sans tout renouveler.

Ce qui est aussi très intéressant chez Somfy, c’est l’aspect B2B : la box Somfy peut être embarqué dans des solutions partenaires comme Free (récente Deltabox), mais aussi Nexity et d’autres acteurs non présents en France. Autre fonctionnalité intéressante : le partenariat avec Cdiscount permet aux abonnés premium d’avoir un service de livraison de colis. Comment ça marche ? Le livreur obtient un code unique, limité à l’heure de livraison, il déverrouille la serrure et la caméra Somfy filme la livraison pour s’assurer qu’il n’y a aucun problème.

Au même titre que la Poste, cet industriel de la maison devient plateforme de services (toujours avec l’aide de sa filiale overkiz).

 

 

Nous avons ensuite pris la direction de l’étage inférieur pour découvrir Eurekaparc qui comprend une foule de startup. Impossible de tout voir aujourd’hui. Nous nous focalisons sur trois choses : le stand Engie (et ses incubations), le stand de la délégation Israëlienne et une petite partie du stand French Tech (le plus gros, le plus varié… et ça, ça fait plaisir) ! Par manque de temps nous y reviendrons en jour 3 pour bien détaillé cet étage.

Demain sera dédié au LVCC qui accueille les plus grandes entreprises comme LG, Samsung etc…

À demain !


Show CommentsClose Comments

1 Comment

  • Johann Vandromme
    Posted 12 janvier 2019 at 14 h 13 min 0Likes

    Top! Vous allez revenir avec plein d’idées en tête !!
    Un petit debrief pour Ineat avec des photos supplémentaires, ce serait top!

Comments are closed.