Temps de lecture : 5 minutes

Une fois de plus, le OVH Summit s’est déroulé au Paris Event Center situé Porte de la Villette. Le grand hall permet d’héberger un grand nombre de stands, qu’ils soient tenus par les Sponsors/Partenaires ou par OVH eux-mêmes. Un tote bag contenant des goodies est offert aux participants.

L’ouverture de la plénière s’est déroulée en musique avec Octave Klaba lui-même à la guitare, accompagné de musiciens professionnels, sur un morceau de Metallica.
Le board a présenté quelques chiffres liés à l’activité de la société. OVH fabrique et assemble jusqu’à 400 000 serveurs par an, et a inauguré cette année la barre du million de serveurs. Octave a rappelé son intervention Européenne (OVH est le Leader Européen du Cloud) et que la bataille contre les géants du Cloud est difficile mais pas impossible.

Quelques annonces ont été faites lors de ce Summit. La première annonce officielle et la plus surprenante, car organisationnelle, portait sur le poste du CEO. Octave cède sa place de CEO pour pleinement se consacrer à la vision et la stratégie de la société. C’est Michel Paulin (ancien DG de SFR Télécoms) qui prend les pleins pouvoirs d’OVH France. La marque OVH fait « peau neuve », elle a remanié ses offres ainsi que leur visibilité pour les clients.
OVH a profité du Summit pour officialiser plusieurs features mises en production la veille de l’événement, dont la multiplication par 2 de la bande passante, passant de 512Mo à 1Go pour chaque serveur, et la mise au grand jour de leur outil de visualisation des métriques OVH Insight.

Comme annoncé précédemment, l’entreprise et son image se transforment pour dévoiler les 4 volets qu’OVH offre à ses clients : OVHmarket, OVHspirit, OVHstack et OVHentreprise. Chacun des piliers porte un périmètre lié à un niveau d’offre de service :

  • OVHmarket offre le service connu depuis des années, une plateforme de service haut niveau avec la mise à disposition de serveurs web ;
  • OVHspirit offre le moyen de personnaliser ses serveurs de façon très poussée. C’est ici qu’on ira chercher des machines bare-metal surpuissantes pour répondre à des besoins de traitement/calcul importants ;
  • OVHstack offre des services managés orientés infrastructure. C’est cette offre de service qui porte le service Kubernetes ou encore OpenStack ;
  • OVHenterprise offre l’accompagnement des sociétés dans leurs besoins quotidiens et leur transformation digitale vers l’utilisation des outils du cloud comme l’offre de services d’aide à la migration de données ou celui de messagerie.

La plénière a été ponctuée de diverses interventions, aussi bien de collaborateurs OVH que de clients pour leurs précieux retours. On peut citer Alain Fiocco (Head of Product OVH), Michel Paulin (CEO), Marc Collier (COO OpenStack Foundation) ou encore Russel Reeder (CEO OVH Etats-Unis).

Clôture de la plénière en musique avec Nothing Else Matters de Metallica, achevant une matinée très intéressante autant sur la partie technique que sur la vision partagée par OVH.

L’après-midi était orienté Breakout Sessions et Lab Sessions, où des nouveautés sont présentées et la puissance d’OVH est dévoilée au travers de démos et de labs techniques.

Une session technique autour de Terraform a permis d’utiliser l’infrastructure d’OVH en se connectant aux APIs OpenStack et en provisionnant une infrastructure simple mais efficace à l’aide de scripts Cloud-Init et Terraform. Le lab se trouve à cette adresse https://github.com/pilgrimstack/workshop-301. Bien sûr, OVH mettait disposition un environnement pour tester tout cela.

Une autre session, présente en preview le service Kubernetes managé. La présentation a commencé par un petit historique de cette technologie devenue une référence et en passe de normaliser, via son label, la pleine compatibilité d’usage entre les clouds providers. Une révolution dans la gestion du multi-cloud.Résultat de recherche d'images pour "Kubernetes Certified Service Provider"

Cette session se termine par une petite démo en quelques clics du déploiement d’un cluster Kubernetes et la mise en œuvre d’un wordpress en quelques lignes de commandes via l’outil de packaging helm. Alors si vous voulez être un des derniers privilégiés à tester l’outil c’est ci-dessous.

Une autre session, beaucoup plus générale, portait sur l’utilisation de Kubernetes chez OVH au travers de conseils et des best practices. On y découvre plusieurs manières de déployer un cluster K8s : from scratch, kubeadm, kubespray. Les intervenants expliquent les différences et les problématiques liées à chacune des méthodes présentées dans le but de poursuivre avec la solution qu’ils ont retenue.

La présentation s’est achevée par l’approche et l’accompagnement d’OVH pour le client Vodalys sur ce sujet qui, après une étude du marché autour des conteneurs et leur hébergement, sont partis chez OVH sur du bare-metal et ont installé Kubernetes eux-mêmes (face à des GKE et EKS).

Une autre session présentait l’outil OVH Insight et son fonctionnement autour du monitoring technique et applicatif des infrastructures OVH. De base tous les serveurs OVH sont monitorés et cette plateforme met à disposition des clients toutes les métriques collectées sur les instances hébergées (et bientôt TOUS les services OVH). Bien qu’une multitude de softs existent sur le marché, un manque cruel se faisait ressentir sur l’alerting et l’orientation pratique des bases de données timeseries. Il est possible de requêter dans une base InfluxDB mais elle n’offre pas de GUI native ou de Clustering (fonctionnalité payante), Grafana se contente de représenter des métriques sans pouvoir les parcourir au préalable. OVH met dès à présent au jour Insight qui porte tout cela, de la collecte à l’alerting en passant par la visualisation. Concernant la collecte des métriques, toutes les solutions n’utilisent pas les mêmes protocoles, ici une couche d’abstraction y a été ajoutée, permettant de requêter les données dans un langage dans lequel il n’a pas été inséré (plutôt malin comme approche). On y trouve ainsi une fusion de plusieurs outils du marché, qui plus est sera rendue Opensource par la suite.

La journée s’achève avec la visite de la fabrique de t-shirts spécialement prévue pour l’occasion, où des slogans OVH sont mis à disposition mais où il est également possible d’apposer sa propre touche avec son propre visuel. Bien sûr, l’attente est longue mais le résultat est là !

Une journée instructive et une bonne surprise sur la direction que prend OVH face à ses concurrents, une modification de l’organisation qui appuie cette volonté d’évoluer dans le bon sens.