Temps de lecture : 7 minutes

L’IOT Valley de Toulouse est une structure qui a pour vocation de réunir et d’incuber des start-ups voulant innover sur les nouvelles technologies, et plus particulièrement développer des solutions autour de l’Internet des Objets (IOT ou Internet Of Thing). C’est dans ce contexte que les Innovations Days ont eu lieu afin, notamment, d’inaugurer le Connected Camp, un accélérateur de start ups qui est présidé par M. Le Moan, PDG de Sigfox. L’objectif est de mettre à disposition des moyens techniques et humains afin de passer du simple prototype au prototype industriel et, in fine, mettre les start ups en relation avec de grands groupes, apporter une expertise et des solutions sur les objets connectés. Les Innovations Days réunissaient, le 24 septembre dernier, des experts business et techniques. Conférence, meet ups et retours d’expérience étaient au programme de ce jour.

IOT

Comment allier design & technologie dans l’IOT ? (Nghia Phan, CTO Mobirider)

Mobi Rider est une entreprise qui accompagne les entreprises dans la transformation digitale grâce à des solutions innovantes. L’idée est de créer un nouvel usage avec les mobiles en magasin sans aucun pré-requis technique du coté client. En effet, l’utilisateur doit poser son mobile dans une boite prénommée Mobi One qui va permettre d’envoyer un message (SMS ou MMS) à l’utilisateur. Les contraintes techniques sont oubliées et l’utilisation de cette boite  ne nécessite aucun pré-requis tel qu’un numéro, une application, une connexion internet, un type ou une version de mobile ou encore une puce NFC. La boite envoie donc un SMS sur le mobile du client avec un lien qui peut permettre différentes actions telles que :

  • Télécharger une application sur un store
  • Participer à des jeux concours (instant win)
  • Consulter des contenus multimédias  

La boite est en fait une cage à faraday qui permet de bloquer les champs électromagnétiques et les puissances électriques en vu de pousser le message vers l’utilisateur.

L’inconvénient, et non des moindres, est que le design d’une cage à faraday est souvent peu esthétique et qu’un gros travail de design a dût être effectué afin de créer un usage original, unique et mémorable. Mobirider a travaillé avec Neil Poulton, un designer reconnu afin d’allier au mieux la technologie et le design. À partir du design, Mobirider a créé l’usage.

Cet usage a été étudié pour qu’il soit “mémorable” et apporte au magasin un certain nombre d’avantage :

  • L’effet “magique” de  l’ouverture automatique de la boite
  • Création d’un nouveau point d’intérêt dans le magasin
  • Création progressive de la transformation numérique en point de vente
  • Nouvelle forme de fidélisation du client
  • Faire la transition entre physique et le numérique dans un lieu physique et humain

Le contenu est poussé par la marque sur le mobile et il peut être géré via un back-office web.

Ce produit a nécessité plus de 2 ans et demi de Recherche & Développement. Cette « Mobi One » permet d’amener le client vers la digitalisation des contenus tout en ayant une approche et un contact physique. De plus, bien souvent la boite est disposée près des PLV (Publicités sur Lieu de Vente) et une hôtesse est présente pour aider et mettre en confiance le client qui doit poser son mobile dans une « simple » et mystérieuse boite.

Mobi Rider travaille avec des clients comme Renault, Orange, le Crédit Mutuel ou encore la Maaf.

Étape 1 : On glisse le téléphone dans la Mobi One

IOT

Étape 2 : Après quelques secondes à l’intérieur, une technologie permet l’envoie d’un SMS 

IOT

Étape 3 : Réception du SMS et action(s) supplémentaire(s) personnalisée(s)  

IOT

Transformer l’agence assureur en AppStore (Cécile Morel, CEO Mobi rider et Patrick Favennec, Responsable de domaine recherche & développement COVEA)

Pour Mobi Rider, les enjeux sont clairs, il faut dynamiser les agences (bancaires, d’assurance, des fournisseurs d’accès internet etc.) et surtout l’approche et la relation avec le client. Grâce à la solution Mobi One, l’agence devient le pont entre le physique et le numérique. En effet, le taux de transformation est énorme, plus de 85% des clients cliquent sur le lien délivré par SMS via la boite Mobi One. D’autre part, le taux de transformation en consultation libre baisse à 40% et 35% consultent la boite pour des « Instant gagnants ».

Covea est un groupe d’assurances réunissant la Maaf, MMA et GMF. La cellule R&D de Covea, qui existe depuis 2005, a été séduite par cette expérience Mobi One et a équipé trois de ses agences.

Le but est d’être en accord avec les nouvelles tendances et technologies du futur. En effet, l’arrivé des voitures autonomes préoccupe les agences et doivent trouver les contrats d’assurances de demain. Il y aura notamment plus de capteurs, d’analyse de données, d’anticipation des risques et l’utilisation de l’application mobile de l’assureur sera de plus en plus primordiale pour remonter ces nombreuses informations.

Covea doit repérer les startups afin d’anticiper les nouveaux risques liés aux évolutions technologiques, notamment dans le secteur automobile.

Pour l’avenir Mobi Rider se fixe plusieurs objectifs :

  • Accroître le chiffre d’affaire
  • Déployer plus rapidement en agence
  • S’améliorer sur le choix des clients
  • Évolutions des produits
  • Travailler sur le parcours du client pour optimiser l’usage
  • Élargir le spectre avec l’utilisation d’autres technologies (tels que les Beacons…)

IOT

Exemple d’utilisation dans une agence SiXt (Crédit photo : mobirider.com)

Beacon et géolocalisation indoor, quand le visiteur devient connecté (Anne Monié, directrice marketing de Pole Star)

Pole Star est une entreprise de 20 personnes créée en 2002. Elle est basée en France et aux États-Unis. La société propose des solutions de géolocalisation indoor et outdoor depuis près de 10 ans.

Grâce à son SDK et à ses balises elle a capitalisé une certaine expérience et une expertise dans la géolocalisation indoor grâce aux beacons. Les beacons fonctionnent grâce au bluetooth 4.0 Low Energy qui ont une portée de 25 mètres et peuvent remonter la position d’un appareil à environ 2 mètres près. Afin de détecter la positon de l’utilisateur, il faut obligatoirement que celui-ci télécharge l’application de la marque (bien souvent mise à disposition dans les magasins d’applications dédiés). Ainsi, grâce  aux signaux réguliers émit par les transmetteurs, l’application peut déterminer la positon de l’utilisateur. Ainsi plusieurs informations peuvent être poussées vers l’utilisateur (sous forme de notifications push) ou à destination de la marque à des fins d’analyse de données, commerciales ou marketings.

L’installation des balises se fait d’abord sur un plan, puis des mesures d’empreintes digitales (« Fingerprinting ») sont effectuées sur le site par des partenaires et enfin une batterie de tests est effectuée. De plus, des mathématiciens peuvent créer des algorithmes spécifiques  en fonction du besoin des clients (par exemple, détecter les points d’affluence dans un magasin).

Pole Star ne fait pas de conception logicielle mis à part son SDK. Elle fait donc appel à des partenaires et fournit le SDK ainsi que le matériel.

L’installation de beacons indoor a plusieurs objectifs :

  • Améliorer le service client sur place (géo-analytics)
  • Collecter des données (fréquentation, points chauds dans un magasin)
  • Analyser le parcours du client
  • Réaliser du marketing de proximité avec des notifications pushs par zone (géo-marketing)
  • Maitriser le visiteur

En plus du matériel et du SDK, l’entreprise met à disposition un dashboard permettant d’avoir accès à un certain nombre d’informations et des APIs permettant une intégration facile au SI du client. Les informations sont récoltées et envoyées via le SDK.

Pole Star a notamment travaillé et équipé des clients tels que l’Aéroport de Paris, La Défense (guidage, statistiques, analyse de données) et plusieurs centres commerciaux. Elle a notamment équipé plus de 200 lieux dans plus de 20 pays. Pour un centre commercial, il faut environ 150 Beacons. Par exemple, Orange a équipé un bâtiment de 90 000 m² où travaillent 4 900 salariés. La solution installée comprend plus de 700 Beacons et intègre le SDK de Pole Star pour une valeur ajoutée prouvée :

Guidage des salariés et visiteurs

  • Géo-localisation des salles de réunion, des portes d’entrée et de sortie.
  • Statistiques de fréquentation
  • Géo-localiser son collègue pour le retrouver facilement

Comment débuter avec les Beacons pour une entreprise ?

  1. Identifier le cas premier (l’usage principal)
  2. Rendre le visiteur « addict » à l’application mobile et aux services proposés
  3. Gérer, analyser et intégrer les données dans un CRM

Question tarif, c’est une licence au mètre carré. Pour 100 000 m² de couverture il faut compter environ 20 à 25k €. La maintenance et la formation est effectuée par les ingénieurs de Pole Star.

IOT
Exemple d’un beacon de la marque Pole Star (crédit photo : twitter.com/polestar_)