INEAT Conseil a participé, comme un habitué, au Liferay France Symposium qui a eu lieu cette année 17 et 18 Juin 2015. Il s’agit du plus grand évènement Liferay en France. Dans cette cinquième édition, Plus de temps a été accordé aux sessions techniques, dont le thème était principalement autour du monitoring, la gestion de la sécurité et de le la nouvelle architecture Liferay, autour d’OSGI.

Le programme se répartissait sur deux journées :

INEAT Conseil, Silver Partner de Liferay, était présent durant ces deux jours qui ont rassemblé les spécialistes de Liferay de différents pays : France, Belgique, Espagne, Pays bas, Porto Rico, Tunisie,…

Day 1

AngularJS et Liferay

La première session avait présenté des techniques pour faire fusionner les Framework MVW avec Liferay. Durant cette présentation, Bertrand Pinel, directeur Technique chez Ippon a mis l’accent sur l’évolution et la maturité dans les technologies HTML et les bibliothèques Javascript telle qu’Angular JS Ember JS. Afin d’avoir une intégration réussie dans Liferay, Il faudra être vigilent sur :

  • Le bootstrap du Framework,
  • Les frameworks MVW veulent vivre seuls,
  • Ajout des namespaces.

Monitoring

Durant cette intervention, Huage Chen, consultant Chez Liferay a présenté des astuces pour bien avoir la main sur les serveurs Liferay en adaptant la Pile ELK : Elasticsearch, Logstask et Kibana.

La pile ELK est utilisée comme suivant :

  • Elasticsearch : Indexation
  • Kibana : Visualisation qui peut être intégrée avec ElasticSearch,
  • Logstash :Traitement de logs.

 

Sécurité

La Troisième intervention été assuré par le grand Olaf K. @olafk sur le thème de renforcement de sécurité sur Liferay.

Quelques conseils pour sécuriser nos portails Liferay :

  • Tomcat est le serveur d’application le plus sécurisé pour une configuration minimale
  • WebSphere (WAS) est le meilleur si on maitrise sa configuration
  • Faire attention au contenu JavaScript Malveillant
  • AntiSamy : Plugin pour sécuriser le portail
  • Bien configurer les permissions dans l’instance du portail.

Test automatisé 

Ricardo Ferrari, ingénieur chez Liferay, a présenté les tests automatisés en utilisant Arquillian qui sera une meilleure alternative au framework pour différents tests (tests unitaires, tests fonctionnels..) et cela d’une façon automatisée.

OSGI et Liferay 6.2

OSGI sera totalement intégrée dans la version 7 de Liferay. Mais, désormais il y a quelques projets qui peuvent commencer à utiliser OSGi dans l’architecture de leurs portails Liferay 6.2.

Milen Dyankov, a bien expliqué le principe de fonctionnement qui offre une flexibilité et une facilité de maintenance des différentes briques et portlets Liferay.

Day 2

Après une première journée assez dense techniquement, La deuxième journée a démontré la grande maturité et popularité de la solution.

Dans la salle principale, Franck Verbeke, le manager général de Liferay France a donné le mot de bienvenue qui a été suivi par le mot du CEO et le fondateur du Liferay, Bryan Cheung, qui a présenté les ambitions de la société et des différents challenges dans un domaine dont la concurrence est rude. La vision de Liferay vise l’excellence. Des retours d’expérience client ont suivi.

CNP Assurances – Application mobile de consultation de contrats

Le CTO innovation de la CNP assurances, Ludovic Andrieux  a présenté leur projet et les défis qu’ils ont rencontrés afin de réaliser une application mobile avec Adobe Air et Liferay en tant que back end. Ils ont développé les services Liferay comme façade pour leur  mainframe.

Les points clés de la présentation :

  • Validation du périmètre sur prototype : 6 mois pour faire un vrai produit
  • Beaucoup d’effort sur l’ergonomie
  • Connexion Mainframe – Smartphone

○ Souci d’interopérabilité (surtout avec Cobol)

○ Cohérence de la donnée

○ Sécurité + CNIL

  • Isolation des comptes et isolations des contrats : Argument numéro 1 de Liferay, comme meilleure solution portail pour la partie sécurité

○ Gestion authentification et gestion des permissions externes

○ Gestion du cache niveau Liferay

○ Couche de services indépendant des accès : mobiles ou web

  • Réalisation de l’application sur une techno multi-plateformes : Air d’Adode

○ Car permet vraiment de tout faire, sur tous les devices

○ PhoneGap et autres rejetés car le rendu n’était pas satisfaisant sur du multi-plateforme

  • Publication sur les plateformes de stores d’une page simple pour annoncer le produit

○ Android : rapide, et publié de suite

○ Windows : erreur parce qu’il fallait une version précise de Visual Studio

○ Apple : KO

  • Au final, après l’application terminée, rejetée 6 fois ! Application bien testée par un humain,
  • Problème pour tester l’application car Apple voulait un vrai contrat pour tester entièrement l’application, et il n’y avait pas de faux contrats dans le mainframe

□ Au final, ils ont du faire un faux flux avec un faux mini-mainframe

  • En ce temps-là, pas de SDK Android/iOS, ni de Liferay Screen, ce qui aurait permis de gagner beaucoup de temps
  • Roadmap ! Gestion du contrat avec des actes de contrat
  • Pas de budget pour achat de devices : session d’une semaine avec des collaborateurs volontaires pour tester l’ensemble des devices (plus de 50)

 

APICIL – Mise en place de Liferay dans le cadre d’une stratégie  transformation digitale

Lors de cette intervention, APICIL ont présenté leur retour d’expérience sur la transformation digitale de leur plateforme multisites. Le site offre différents services, et Liferay a été utilisé en tant que portail d’intégration de différentes applications.

En quelques mots

  • Constats
    • Plein de portails Internet (20aine), structurés de différentes manières, institutionnel et client
    • Etude de l’ensemble des sites
  • Utilisation de Liferay
    • Un socle commun
    • Un espace public institutionnel
    • Espace distribution et partenaire
    • Espace client particulier
    • Espace entreprise
  • Pour la Relation Clients et les partenaires, mais pas en interne type Intranet
  • Choix Liferay
    • Interopérabilité
    • Liferay déjà présent
    • Prise en main simple pour les utilisateurs finaux (publication de contenus en ligne sans passé par la DSI)
    • Solution robuste
  • En 5 mois, 15 applications refondues sur Liferay
  • En 1 an, l’ensemble des espaces publiés + application mobile
    • Instance clusterisée pour tous les espaces
    • 50 templates de contenus pour les métiers
    • Accès Back Office sur le Front Office
    • Des rôles avancés
    • Intégration SolR
    • Catalogue de portlets en JSF
    • Utilisation du centre de notifications
      • Sur les états d’une demande, sur le traitement
      • Sur des mises à jour
    • Intégration EverSuite
    • Adobe Omniture pour analyser le traffic
    • Appel webservices asynchrone SOA
    • Application mobile hybride, qui utilise des webservices Liferay
    • Pas de personnalisation du BO
    • Module FAQ de Liferay réutilisé, et re-customisé
    • Jenkins + Puppet
    • Projet en mode agile avec une philosophie « Minimum Viable Product »
      • 5000 j/H tout compris (MOE, MOA, DevOps, Déploiement…)

GrDF : Création d’un site en 24 heures

Grâce à Liferay, l’équipe de GrDF a créé une usine à sites. Cela se décompose en deux pants :

  • RapidSites
    • Catalogue de modèles
    • Simplification du back office
    • Surcouche BIM pour avoir un module Analytics
    • 200 sites en 2 ans
    • Application automatique du thème
  • Refonte GRDF.fr
    • Problème de l’existant : impossible de retrouver l’information, pas mobile
    • Pensé en « mobile first »
    • En 4 mois, mode agile, 4 sprint de 3 semaines
    • Mise en place d’eServices, pour les 11 millions de consommateurs

Liferay 7.0 – Roadmap and Beyond

Juan Fernandez, Product Manager chez Liferay est venu pour nous présenter la Roadmap du Liferay :

  • Une meilleure expérience utilisateur en utilisant Lexicon qui un analyseur de style, ainsi qu’un travail sur l’interface afin de la rendre plus conviviale.
  • Une expérience utilisateur améliorée en diminuant le temps de réponse du portail et en utilisant le SPA (Single Page Application). Le temps de chargement de la page d’accueil est ainsi passé 2 ms à 700 ms.
  • Une meilleure expérience de création de contenus en intégrant AlloyEditor (http://alloyeditor.com/) qui vient remplacer CKEditor.
  • Intégration de la métrique
  • Etre plus productif par la centralisation du contenus pour chaque utilisateur et en intégrant un nouveau Form Builder qui permet de créer des formulaires sur plusieurs pages, mobile- friendly
  • Adoption d’une architecture modulaire qui participe à faciliter la maintenance, et donc un meilleur processus de release et une meilleure flexibilité en intégrant les micro-services
  • Meilleure recherche en intégrant ElasticSearch et l’outil Kibana.
  • Liferay Connected Services qui est une plateforme en ligne qui offre des fonctionnalités additionnelles permettant la maintenance et la maitrise de la plateforme.
  • Go Mobile : En utilisant Liferay Screens (http://www.liferay.com/fr/community/liferay-projects/liferay-screens) qui est le nouveau projet Liferay, on peut créer rapidement des applications mobiles natives en utilisant une bibliothèque de composants.
  • Amélioration du marketing multi-canal à travers l’Audience targetting qui permet de gérer des contenus (messages, contenu-web, sms, …) pour des compagnes de marketing pour un segment d’utilisateurs.
  • Adaptation du Plugin SDK à OSGI.
  • La date de Release officielle LIFERAY 7.0 : 1er trimestre 2016

 

Article rédigé par Marouen OUESLATI, Consultant Sr. Liferay, et Grégory CARLIN, Spécialiste ECM