Temps de lecture : 5 minutes

La semaine dernière a eu lieu la 12ème édition de la conférence Devoxx à Anvers en Belgique. Historiquement il s’agit d’une conférence Java mais depuis quelques années les développeurs Web et Android trouvent également leur bonheur. Au total, on ne compte pas moins de 3500 buveurs de cafés et autres fans de la JVM venant de 40 pays différents. Ces passionnés se rassemblent pour savourer une partie des 200 sessions en Anglais étalées sur 5 jours dans un des plus grands (et confortable) cinéma d’Europe.

Devoxx salle comble

Born to Be!

Cette année le thème était “Born to Be, ready for your rebirth?” : une référence au sentiment de renaissance qui gagne les participants une fois la conférence terminée. Le seule problème c’est que la photo choisie pour imager cette renaissance est placée juste derrière les speakers. Cela donne des situations assez originales…

born to be 3 born to be 2

Ça parle de quoi à Devoxx ?

En plus du format classique “présentation de 50 minutes”, Devoxx propose des universités ou des labs de 3h, des présentations “d’outils en action” ou encore des quickies (petites présentations de 15 minutes). Tous les sujets habituels sont présents : le language Java, la plateforme JavaEE, Android, le cloud, les langages alternatifs de la JVM comme Groovy, Scala, Ceylon ou Kotlin. Mais également des sessions autour du métier de développeur.

Chaque année il y a des sujets qui marquent plus que d’autres, qui font “le buzz”. Il y a plusieurs années tout le monde parlait de Flex ensuite se fut le tour de NoSQL ou encore du cloud. Pour la cuvée 2013, tout est un peu relatif mais l’équipe INEAT a identifié 3 sujets plutôt tendances.

La team AngularJS était partout !

une partie de la team AngularJS

Quelques speakers avaient choisi de parler du framework mais le plus important étaient d’avoir l’équipe d’AngularJS en personne sur les lieux. 4 Googlers (@bradlygreen, @mhevery@IgorMinar et @briantford) de l’équipe ont fait le déplacement de leur bébé. Ils ont commencé lundi matin avec une université couvrant le framework et les nouveautés de sa version 1.2. L’après-midi, les plus ponctuels ont pu assister à un lab/workshop de 3h sur les directives. Entre ceux qui avaient une place assise et ceux qui étaient par terre, on pouvait difficilement accueillir plus de personnes.

Durant le reste de la semaine, il y a également eu une session de questions/réponses avec l’équipe et une présentation sur le futur du framework. Ce fut l’occasion d’en apprendre plus sur les nouveautés d’HTML5 et du langage JavaScript et de voir comment l’équipe d’Angular compte s’en servir pour les prochaines version.

Nous vous proposerons un article détaillé sur le sujet la semaine prochaine. A suivre…

Les lambdas débarquent dans Java 8

Java 8 : les lambdas arrivent

Dans sa version 8, Java introduit le concept de lambdas. Parfois appelé “closure” par abus, cette notion est déjà présente dans d’autres langages comme Groovy, Scala, JavaScript…

Plusieurs speakers d’Oracle et même quelques frenchies nous ont présenté la syntaxe et les impacts sur le bytecode et la JVM de ces lambdas. La plupart étaient d’accord pour nous dire que les changement appliqués sur le langage sont très importants et qu’il ne s’agit pas juste de sucre syntaxique pour remplacer les inner-classes.

Le JDK8 devrait sortir en version finale mi-Mars 2014, en attendant, l’équipe INEAT vous prépare un petit résumé de ces présentations avec plusieurs exemples et expériences sur la version M8 de Java 8 pour un prochain article. A suivre…

Il n’y a plus d’excuse pour ne pas tester son application HTML5/JavaScript

le testing c'est important

Depuis quelques années, malgré quelques irréductibles sceptiques, le langage JavaScript reprend du poil de la bête. La première raison de ce succès, c’est bien entendu la courses des navigateurs vers les performances. La deuxième raison, c’est la maturité des outils. Depuis deux ans, on voit circuler plusieurs présentations de Paul Irish ou d’Addy Osmani sur l’outillage du frontend. Au menu : des tests, des lanceurs de tâches, de la vérification, de la “compilation”…

Tout ce qui peut être automatisé le sera.

A Devoxx, pas de Paul Irish ni d’Addy Osmani. Cela n’a pas empêché les Devoxxians d’apprécier les nombreuses présentations sur le sujet et plus particulièrement sur les tests. Une bonne partie d’entre elles étaient données par des Français. Au menu, une collection d’outils concurrents et/ou complémentaires : FluentLenium, Selenium, Karma, PhantomJS, Jasmine, Mocha

Nous reviendrons en détails sur certains d’entre eux dans un prochain article. A suivre…

Devoxx c’est aussi…

Un ligne directe avec les meilleurs

Devoxx ce n’est pas que des présentations et du café. C’est aussi une occasion unique de discuter directement avec ceux qui font ou qui connaissent très bien les sujets qui vous intéressent. Pour profiter un maximum de l’expérience, il faut poser des questions partout et tout le temps : à la fin des sessions, dans les couloirs, sur les tables de travail, autour des stands sponsors…

Les vidéos à voir et à revoir (pas forcément en famille)

D’abord conçu pour que les organisateurs débordés puissent rattraper les contenus, la plateforme Parleys propose, moyennant un abonnement, un accès à toutes les sessions filmées avec les slides et la vidéo en parallèle. Les vidéos de la semaine dernière seront disponibles à Noël. C’est aussi l’occasion pour ceux qui étaient sur place de voir ce qu’ils ont ratés. Il y a souvent 7 sujets en même temps.

La suite…

En avril 2014 aura lieu en France la petite soeur de Devoxx : Devoxx France. C’est l’occasion d’apprécier chez nous une formule similaire mais plus courte (sur 3 jours) avec des contenus en Français et en Anglais. Essayez, vous ne le regretterez pas…

D’ici la fin de l’année. Nous vous reviendrons sur les 3 sujets tendances avec des articles. A suivre…

Sources photos : BeJUG
http://www.flickr.com/photos/bejug/sets/72157637558956606/