INEAT-Conseil était présent aux sessions des Microsoft Techdays se déroulant au palais des congrès le 12,13 et 14  Fevrier 2013.

Cette session s’est avérée riche, 2013 est en effet une année particulièrement importante  en terme de lancement de produits pour MS.
On note évidemment une forte orientation sur les technologie mobiles avec les OS et Framework Windows8 / Windows Phone.
Le cloud reste egalement au coeur des objectifs avec le déploiement des offres commerciales pour la plateforme d’hébergement SQL Server 2012 Azure et la mise à jour d’Office 365.
Et enfin une autre nouveauté fortement attendue réside dans la release de la nouvelle version de SharePoint sur laquelle nous allons nous attarder dans cet article.

La version 2013 de SharePoint n’est pas juste une extension de fonctionnalité de la version 2010, le coeur et à été entièrement re-développée.
Les améliorations en terme de design, de performances, de fonctionnalités sont impressionnante et méritent de s’y intéresser.

Voici donc ce que nous avons synthétisé à la suite des présentations SharePoint 2013 en terme de nouveautés ( pour le detail retrouvez  l ‘intégralité des Webcast Ici )

– Refonte de l’interface utilisateur:

  • compatible HTML5,
  • plus intuitive avec des panels apparaissant dynamiquement,
  • amélioration des possibilité de customisation visuelles natives

– Optimisation de la navigation:

  • Édition directe et facile des menus de navigation dans la page
  • La navigation peu se baser sur un magasin de métadonnée (basé sur le termstore) “Managed Navigation”. Permet plus facilement de réutiliser des liens à travers tout le site

– Enorme travail sur le moteur de recherche:

  • Refonte du moteur FAST et intégration de ce dernier dans la version Standard
  • Intègre maintenant le crawl continu (en réalité c’est un job qui tourne toute les 15 min). Le contenu indexé apparait immédiatement dans les résultats, plus besoin d’attendre la fin du crawl)
  • Ajout d’un grand nombre de commande PowerShell dédié au moteur de recherche pour le paramétrage et l’administration.
  • Prévisualisation des résultat avec un screenshot de la page ou du document (généré automatiquement) dans les résultats de recherche. Ouverture du document office directement sur la page où apparaît le mot.
  • Facette textuelle et graphique
  • Ajout dynamique de filtres pour tous directement via l’interface des résultats
  • Indexation de bases de données SQL externes
  • Possibilité de saisir directement des filtres dans la requête, exemple: “stock>2000” affiche tous les produits dont la propriété “stock” est supérieur à 2000
  • la personnalisation des résultats ne se fait plus en XSLT mais en html/css et javascript (exemple http://blogs.perficient.com/microsoft/2012/11/sharepoint-2013-search-part-4-search-result-customization/)
  • Possibilité de personnaliser un rendu de résultat suivant sont type (via Dislay Template). Exemple: un rendu pour un pptx, un autre pour une page, une autre pour un profile utilisateur
  • Disparition des “scopes” de recherche au profit des “Result Sources” et requêtes KQL. Ceci facilite l’indexation de contenu externe (dont d’autres fermes SharePoint)
  • Suggestion de résultats mis en avant suivant pertinence (affiché dans un block en haut des résultats). Exemple: en cherchant “présentation résultats trimestriel” SharePoint proposera en priorité des “présentations” PowerPoint. Ces comportement sont paramétrables.
  • Query Rules : condition de requête et  d’actions (http://blogs.technet.com/b/tothesharepoint/archive/2012/09/18/what-happened-to-best-bets-introducing-query-rules.aspx)
  • Prise en compte du vocabulaire (ordre des mots)
  • Le moteur de recherche analyse les documents pour trouver dans le contenu des critère de filtrage. Exemple: Des documents de présentation de lieux de vacances sont indexés, SharePoint a trouvé dans les docs le terme “Destination: New York”, “Destination: Paris” et l’a ajouté automatiquement comme critère de filtre.
  • Intégration de métriques pour le calcul de pertinence (nb de click, ranking, endroit où se situe le doc)
  • Gestion des thesaurus (liste de synonymes) et lemmatisation (mots d’une même famille)
  • Indexation native des PDF, plus besoin du iFilter ni d’icone

– Refonte totale de la brique RSE:

  • intégration d’ actualités,
  • news feed indenté,
  • moteur de recherche permettant de filtrer par proximité,
  • nouveau design

– Intégration plus poussée du BI :

  • PowerView dans des WebParts,
  • visualisables dans PowerPoint

– “SharePoint Apps”:

  • permet de développer plus vite pour SharePoint (nouveau template Visual Studio, nouveau template de site pour le développeur, pas de recyclage du pool).
  • Cloisonnement du dev custom qui permet de palier au problèmes de stabilité plateforme.

– Design Manager:

  • l’intégration de maquettes HTML de charte directement dans SharePoint. L’objectif est de permetre l’intégration des éléments ASP.NET (ruban, quicklaunch, site action,…) par un designer HTML sans compétances SharePoint.
  • Prévisualisation du rendu des maquettes directement dans SharePoint. Permet de générer des packages WSP dédié au design.

– Nouveau template de site “Communauté virtuelle”:

  • Hub de communauté,module question réponse (type yahoo awnser), forum et discutions.
  • Fonctionnalité de “Badge” qui traduit un niveau de contribution dans la communauté avec des points de réputation.
  • Fonctionnalité de signalement pour modération au responsable de la communauté.

– Support de la norme HTML 5

  •  Plus de <table> interminables autour des webparts
  • Support du multinavigateur (sauf IE7 qui est abandonné)

– Publication:

  • Optimisation du rendu HTML lors de copier/coller (exemple: depuis Word vers une zone de saisie contenu riche)
  • Les WebParts font maintenant partie du versionning des pages
  • Optimisation de la gestion des images: choix du rendu, SharePoint génère automatiquement en interne des thumnails aux dimensions utilisé à travers le site pour alléger le poids des pages.
  • Gestion des vidéos: génération de thumnails intégré, rendu adaptatif suivant le device. Inclus un lecteur HTML5 et Silverlight.

– Multilinguisme

  • Optimisation des performances, la traduction passe maintenant par un service et la réplication est découpé en plusieurs tâches au lieu d’une (en cas d’erreur le mécanisme ne reste plus bloqué)
  • Les librairies documentaire et les listes font maintenant partie des varations
  • Le moteur de recherche retourne les résultats de la branche de variation courante
  • Nouveauté: Intégration d’un service de traduction basé sur XLIFF pour le contenu et/ou les documents
  • Mutualisation des contenus. Exemple: avec des FR-FR <-> FR-CA, EN-US <-> EN-CA

– SEO (Search Engine Optimisation)

  • Friendly URL:
    • Finies les URL à rallonge,
    • Simplifie et améliore le référencement
  •  Gestion de l’erreur HTTP 301 (Moved Permanently)
  • Génération d’un sitemap XML automatique
  • Crée maintenant un robot.txt par defaut pour le référencement
  • Gère les propriété SEO (titre navigateur, meta description, keywords, url canonique)
  • Search Driven Publishing

– Nouvelle  webpart utile: « Content by Search WebPart” (cf. http://www.sharepointnutsandbolts.com/2012/10/using-content-search-web-part-and.html)

– Gestion amélioré du rende multi-device (ou “Channel”) :Possibilité d’affecter une masterpage en fonction du device utilisé pour la consultation (Navigateur PC, iPad, Windows Phone, Android, …)

– NAPA : intégration d’un IDE en ligne (styles et js uniquement) pour le développement d’Apps pour Office 365

– Mode deconnecté : Intégration en natif de Skydrive qui remplace SharePoint Workspaces pour le travail en mode déconnecté
– Et enfin l’évolution du mode de Licensing:

  • Evolution du mode de licence. Entre autre il n’y a plus besoin du “connecteur internet” hors de prix, la simple licence serveur suffit pour mettre en ligne un portail publique.
  • Offres de déploiement proposé:
    o    On-premise (machine, hébergement, maintenance et paramétrage par l’utilisateur)
    o    IAAS (un “on-premise” hébergé sur Azure avec ses avantages mais géré par l’utilisateur)
    o    SAAS (l’offre cloud Office 365